Accueil / ACTUALITÉS / Les insultes faites aux Peuls

Les insultes faites aux Peuls

Alors que l’opinion internationale est choquée par le massacre de civils Peuls au Burkina Faso et au Mali, les dirigeants de ces deux pays réagissent de façon insultante envers les victimes.

Le porte-parole de la LISP (Ligue internationale de secours aux Peuls), Ibrahim Diallo, réagit dans un communiqué que Mondafrique publie ci dessous

Les milices dozos et koglwegos ont massacré ces civils uniquement en raison de leur origine ethnique peule. Pourtant, les dirigeants du Burkina Faso et du Mali déclarent que les seuls coupables sont les terroristes jihadistes. Que les miliciens sont aussi des victimes. Les victimes peules et leurs assassins doivent être unis contre les terroristes.
Pour couronner l’insulte, dirigeants burkinabés et maliens regardent tranquillement les miliciens génocidaires parader avec leurs armes.
40 millions de peuls dans le monde
Comment peut on inverser ainsi les choses, les génocidaires devenant des victimes du terrorisme, et donc les victimes peules être coupables de terrorisme?

Ces insultes, les 40 millions de Peuls dans le monde ne les supportent plus. Nous avons toujours été fidèle à nos états où nous vivons, ne nous occupant pas de la politique des états voisins, même si nous y avions des amis ou de la famille. Mais ce pardon aux milices dozos et koglwegos est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Les Peuls de tous pays sont maintenant concernés.Si les autorités du Burkina Faso et du Mali ne se reprennent pas, la communauté peule internationale comprendra ça comme une déclaration de guerre. Et si il y a guerre, la lutte actuelle contre le terrorisme dans le Sahel leur paraîtra comme minuscule, un doux souvenir par rapport à ce qui les attend. Pour éviter ce terrible présage, les gouvernants de ces deux pays doivent se reprendre d’urgence, rendre justice aux victimes, arrêter puis condamner les assassins et dissoudre ces milices koglwegos et dozos.

Ces deux gouvernements semblant très liés à ces milices, nous appelons les états voisins et la communauté internationale à leur rappeler leur devoir et les terribles conséquences que leurs actes et paroles peuvent produire.

Nous appelons également tous les Peuls, les amis des Peuls, ou simplement les citoyens qui veulent justice, à faire pression, partout, sur les représentations diplomatiques du Burkina Faso et du Mali, ainsi que sur les gouvernements où ils se trouvent.

Ces pressions ont pour seul but de rendre justice aux victimes et éviter une guerre que l’irresponsabilité des dirigeants burkinabés et maliens est entrain de provoquer.

Source: mondafrique

About Redacteur Meguetan infos

A voir aussi

Réaction de Soumaila Cissé suite à la déclaration du Président du comité des experts pour la révision constitutionnelle sur l’ORTM : «Ces allégations ne reflètent nullement les conclusions de la rencontre que j’ai eue avec M. Makan Moussa Cissoko »

L’honorable Soumaila Cissé a démenti hier, dans un communiqué, les propos le Président du comité …

Open

X