L’autoroute Bamako Koulikoro : Du sable qui fâche les usagers de la circulation.

0

A peine achevés,  les travaux de construction de l’autoroute reliant Bamako à la ville de Koulikoro, la circulation sur cette nouvelle infrastructure pose problème aux usagers à cause du banc de sable qui recouvre progressivement les différentes bretelles. Une situation qui dérange les usagers.

Route

                     Du sable sur la route

Les constats sont décriant depuis la mise en service de la route Bamako Koulikoro notamment  par rapport à la couverture sableuse qui prend progressivement de l’ampleur. Une situation qui encombre dangereusement la circulation pour les  usagers. Les camions bennes transportant le sable en direction de Bamako en sont les principaux responsables. Ceux-ci dans leur allure déversent une quantité important de leur contenu sur la route. Ces résidus  de sable non balayés s’entrassent graduellement  en constituant des tas qui nuisent la circulation. Pourtant,  de tout temps,  il a été signalé que les transporteurs doivent couvrir leurs  chargements par une matière  pour éviter le déversement du sable sur la route. Des mesures qui n’ont  jamais été correctement respectées d’où ce spectacle désolant auquel on assiste.

Les usagers s’embrasent sur la route. Les 2 fois 2 voies qui se rétrécissent dans la ville de Koulikoro depuis Kayo,  ne donnent pas de confort  pour les usagers  comme cela se doit sur   une vraie autoroute. Les 2 bretelles extrêmes sont impraticables à cause de la couverture sableuse, de sorte que  tous les conducteurs d’engin  se retrouvent au  beau milieu de la voie. Conséquence, des embrasements entre usagers, des chocs et heurts qui aboutissement à la limite à des accidents et des altercations de haute intensité.

En première lieu,  on interpelle, les autorités communales concernant  le nettoyage et l’enlèvement des résidus de sable sur la route. Mais sachons que l’autoroute est route nationale appartenant à l’état. L’entretien de cette infrastructure  incombe  ainsi l’état  malien de par sa direction régionale des routes. Il appartiendra donc à la direction des routes et à la maire d’inviter les transporteurs de sable à la raison. Les 2 entités doivent  exiger  le respect strict des mesures, notamment la couverture totale des chargements. A savoir que le sable en plus d’encombrer la circulation, est aussi un redouble  ennemi  du goudron.  Par ailleurs, la mairie   doit  initier, s’il n’y en a pas, une taxe d’entretien de la route pour les gros porteurs transportant du sable et graviers pour la commune urbaine de Koulikoro.

Nayté

About Author

Comments are closed.

Open

X