Accueil / ACTUALITÉS / La Chine est le plus grand contributeur au verdissement de la Terre

La Chine est le plus grand contributeur au verdissement de la Terre

« Un quart des nouvelles zones vertes de la planète vient de Chine ! ». Une étude publiée récemment par la NASA a suscité des débats animés : en effet, environ 1/4 de la superficie totale des zones vertes ajoutées dans le monde de 2000 à 2017 viennent de Chine, faisant de la contribution de celle-ci en la matière la première dans le monde.

Le journaliste du Quotidien du Peuple a appris du Bureau national des forêts et des pâturages qu’au cours des 20 dernières années, la superficie et les stocks forestiers de la Chine ont enregistré une « croissance à deux chiffres » continue, faisant du pays celui où la croissance des ressources forestières a été la plus importante dans le monde. Les résultats du huitième inventaire national des ressources forestières ont d’ailleurs montré que la superficie forestière de la Chine a atteint 208 millions d’hectares, l’accumulation forestière 15,137 milliards de mètres cubes et le taux de couverture forestière 21,63%.

Au cours des 20 dernières années, les ressources forestières et les pâturages de la Chine ont connu une forte croissance. Grâce à la mise en œuvre en profondeur de projets clés, la Chine a procédé à la plantation volontaire d’arbres, fermement encouragé le verdissement ministériel et le boisement social et renforcé sans cesse la protection écologique des prairies : la superficie nationale des forêts plantées a atteint 1,18 milliard de mu, ce qui la place au premier rang mondial, et la superficie totale des prairies a atteint près de 6 milliards de mu, ce qui correspond à une couverture végétale globale de 55,3%.

La Chine est donc devenue plus verte, et les projets clés ont joué un rôle important : depuis le lancement du projet de restitution de terres agricoles aux forêts, 447 millions de mu de forêts ont été plantés, le taux de couverture forestière des zones de projets a augmenté de 3,6 points de pourcentage en moyenne et depuis la mise en œuvre du projet de protection des forêts naturelles il y a 20 ans, 19,44 millions de mu de forêts naturelles sont efficacement protégés.

Par ailleurs, la Chine a successivement mis en œuvre d’importants projets de restauration écologique, tels que la lutte contre les sources de vents de sable et la désertification rocheuse dans la région Beijing-Tianjin et la reconstitution des zones humides. La couverture végétale dans les zones traitées a augmenté régulièrement, la désertification et la désertification rocheuse ont été efficacement freinées et l’état écologique des terres s’est considérablement amélioré. La superficie nationale de désertification et d’ensablement a été divisée par deux pendant trois périodes de suivi consécutives, passant d’une superficie moyenne de 3 436 km 2 en plus par an à la fin des années 90 à une réduction moyenne de 1 000 km 2 par an, réalisant une transformation historique : d’une situation « le sable avance, les gens reculent », on est passé à une situation « les espaces verts avancent, le sable recule ». À l’heure actuelle, la Chine a créé plus de 11 000 sites de protection naturelle, tels que des réserves naturelles, des parcs forestiers, des zones humides, des sites pittoresques, des parcs géologiques et zones de protection marine (parcs océaniques), protégeant efficacement 90% des types d’écosystèmes terrestres du pays, 85% des populations d’animaux sauvages, 65% des ensembles de végétaux de niveau supérieur et 50,3% des zones humides naturelles.

Gu Zhongyang, journaliste au Quotidien du peuple

About Redacteur Meguetan infos

A voir aussi

Cyclone Idai : au Zimbabwe, une femme a accouché perchée sur un arbre

Réfugiée dans un arbre pour échapper aux inondations du cyclone Idai au Zimbabwe, une jeune …

Open

X