Koulikoro: La Coalition MALITEKLA demande le retrait du projet de découpe administratif du Mali

0

Conférence débat samedi dernier (24/11/2018) sur le nouveau projet de découpage  administratif du Mali. Animée par la coalition contre la partition du Mali (MALITETILA), cette conférence vise à informer les populations de Koulikoro sur les dangers liées au projet découpage. Au cours de cette conférence, la coalition a demandé le retrait pur et simple du projet et la démission de AG ERLAF ministre de l’administration territoriale. Environs une centaine de personnes ont participé à cette conférence.

partipants

                             Participation

C’était dans la salle de Maison du peuple de Koulikoro. la conférence était animée par Aboul Kader Maiga,  président  de la coalition. A l’entame le conférencier a  planté le décor par le survol de  la situation de la cirse actuelle du Mali, essentiellement sur son aspect  sécuritaire qui provoque une perte progressive du territoire  au mains du  gouvernement. Selon lui les maliens doivent se réveiller pour empêcher la validation de ce projet de découpage administratif du Mali qui cache vulgairement une partition du Mali dans l’avenir. La coalition, recommande uniquement le retrait du projet. Vue la situation d’insécurité  et d’appauvrissement criard la Mali ce projet est loin d’être une nécessite :  » le Mali est dans une situation de pauvreté extrême, incapable de produire des ressources, nous vivons sous assistance de la communauté internationale, pourquoi  aller se compliquer la vie en créant d’autres  cercles dont on a même pas les ressources humaines nécessaires pour faire fonctionner ces cercles » a t il désavoué. Il a déploré toutes les manifestations du nouveau projet  découpage concourent  sans conteste vers une partition du pays. Le conférencier pour cela demandé à tous les maliens de faire front contre ce projet.

Le conférencier a  par ailleurs allusion aux dangers socio ethniques dont le projet de découpage  prétend. Dans ce contexte, Abdoul kader Maiga  a signalé  que ce nouveau découpe favorise les Touareg au dépend des autres groupes ethniques  du Nord du Mali. Il a  à cet effet recommandé la démission du ministre de l’administration territorialeAG ERLAF  qu’il juge de  favoriser son ethnie (Touareg)  au dépend des autres  communautés ethniques au Nord du Mali.

La conférence c’était aussi des questions d’éclairage, qui était un temps fort de la conférence. Les organisateurs de la conférence ont réellement apprécié  la mobilisation massive des femmes de Koulikoro.

Nayté

About Author

Comments are closed.

Open

X