Accueil / ACTUALITÉS / FESTICA 2018 à Abobo: Le Mali en invité d’honneur comme chez lui

FESTICA 2018 à Abobo: Le Mali en invité d’honneur comme chez lui

Pays invité d’honneur à la 8è édition du Festival culturel des Arts d’Abobo, ( Festica) dont le thème « Immigration clandestine», notre pays comme invité d’honneur a honoré son engagement et gagné le cœur des Ivoiriens.

Sous le parrainage du ministre d’Etat, ministre de la Défense, maire de la Commune d’Abobo en partenariat avec la mairie d’Abobo, la 8è édition du Festival culturel des Arts d’Abobo, ( Festica) dont le thème « Immigration clandestine» et comme invité d’honneur le Mali, s’est ténu les 29, 30 et 31 décembre 2018 dans l’arrière cours de la mairie d’Abobo.

Le Festica s’articulait autour du thème « Immigration clandestine ». Et cette 8è édition avait pour invitée d’honneur la communauté malienne vivant en Côte d’Ivoire. « Abobo souffre de son passé. Les ivoiriens portent trop de préjugés sur Abobo. À travers cette plateforme, nous voulons faire de la Commune chère au maire Hamed Bakayoko une cité d’hospitalité et de paix. Nous saisissons cette plateforme pour montrer au monde entier que la Commune d’Abobo est l’une des plus sécurisées du pays », a soutenu le promoteur du Festica.
Pays invité d’honneur, le Mali avec à sa tête l’ambassadeur était donc à cette 8è édition du Festica avec ses artistes et danses du Takaban et le N’Goni, sa gastronomie, pour le grand bonheur des Abobolais.

Le représentant du ministre d’Etat, ministre de la Défense et maire d’Abobo, par ailleurs parrain de l’évènement, Koné Chaka quant à lui invité les jeunes de la Commune à se mobiliser autour de l’idée de Kunta Mader, pour atteindre l’objectif du thème de la lutte contre l’immigration clandestine.

Pour le président des maliens de la Côte d’Ivoire Hamet Diawara et celui de la communauté de la Cedéao, Bory Traoré, chacun doit unir ses forces pour combattre le fléau de l’immigration et faire la promotion du vivre ensemble dans la Commune d’Abobo.

L’ambassadeur du Mali en Côte d’Ivoire,
au nom de l’ensemble du peuple malien, a encouragé Kunta Mader pour cette initiative qui consiste à valoriser la culture à Abobo. « Nous sommes chez nous à Abobo. Des enfants, des jeunes, des femmes et des hommes mais des Maliens à Abobo. Abobolais, pas maliens ou ivoiriens. Nous sommes tous des ivoiriens dans le sens de la fraternité, l’hospitalité comme l’Abidjanaise (l’hymne de la Côte d’Ivoire), autorise à dire que nous sommes ici et au Mali comme des ivoiriens. Les liens séculaires entre le Mali et la Côte d’Ivoire est profond. Le père fondateur des deux pays à savoir Houphouêt Boigny était un modèle et Modibo Kéïta un grand panafricaniste. Nous sommes chez nous. Notre pays, invité d’honneur comme les autres années va accompagner le festival pour réussir à changer la donne à Abobo », a indiqué sur le poduim, S. E Ousmane Ag Rhissa. Il s’est également félicité du choix porté sur son pays comme invité d’honneur du festica 2018

Le Commissaire du Festica, et promoteur de l’événement Kunta Mader était heureux : « Je mesure le chemin parcouru. Je souhaite la bienvenue à l’ambassadeur du Mali et la forte communauté malienne, je salue la dynamique de la Commune d’Abobo : « c’est un événement de fin d’année que le ministre, maire Hamed Bakayoko porte la culture dans son cœur », signale Mme Koné.

Nous savons que les jeunes d’Abobo ont adopté le maire Hamed Bakayoko. Le festica est en réalité une fête de fin d’année. Nous soutenons le festica en Côte d’Ivoire comme ailleurs. La population de la Commune d’Abobo estimée à plus de 2 millions d’habitants : « Le festival est de plus en plus entrain de redorer l’image d’Abobo », a dit le representant du maire et 3è adjoint à la mairie d’Abobo, Koné Chaka. Il a par ailleurs invité les populations d’Abobo à s’approprier le Festica dont l’objectif à l’en croire est de vendre une image beaucoup plus positive de la Commune.
Même si le contenu n’a pas connu de chamboulement, l’année 2018, la 8è édition avait des innovations.

En plus des artistes locaux le festica et son invité d’honneur ont étendu leur champ d’action à d’autres pays comme le Mali, le Burkina ou le Ghana. Ainsi, le public s’est régalé avec les nombreux artistes comme le groupe N’Kamalé N’Goni des chasseurs traditionnels du Malien encore Daouda le sentimental.
Pendant les trois jours, ils étaient plus de la quarantaine d’artistes qui se sont succédés à la Mairie d’Abobo sur la scène du Festica.

Au menu de cette 8è édition, des prestations d’artistes traditionnels (ténaté, Zagrobi, Goudé, N’goni des chasseurs maliens) , humour, passage des orateurs pour débattre de la cohésion sociale et l’importance du vivre ensemble, des défilés de mode, concours Miss, concours du meilleur message de paix en langue, des expositions d’œuvres d’art, des espaces gastronomiques et des actions sociales.
A côté de cet aspect festif, il y avait également une exposition et un show maquis géant.

About Redacteur Meguetan infos

A voir aussi

Perspectives économiques : La croissance économique mondiale devrait fléchir cette année

Selon le rapport Perspectives pour l’économie mondiale de la Banque Mondiale, la croissance économique mondiale …

Open

-