Accueil / ACTUALITÉS / Espagne: cinq séparatistes autorisés à sortir de prison pour prêter serment

Espagne: cinq séparatistes autorisés à sortir de prison pour prêter serment

Le tribunal suprême espagnol a ordonné mardi 14 mai que cinq dirigeants séparatistes catalans emprisonnés et jugés pour leur rôle dans la tentative de sécession d’octobre 2017 soient autorisés à sortir de prison mardi prochain pour prêter serment au Parlement. Un permis spécial qui n’est pourtant pas celui qu’avaient sollicité en premier lieu les accusés.

Avec notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel

Les cinq prisonniers catalans, qui ont obtenu un siège aux chambres espagnoles le 28 avril dernier, seront autorisés à sortir de prison, exceptionnellement, le 21 mai prochain.

Après un an et demi de détention provisoire, les ex-dirigeants catalans n’avaient pu sortir de leurs cellules que pour assister à leur procès qui se déroule depuis début février à la Cour suprême.

C’est ce même tribunal qui les autorise à se rendre au Parlement et au Sénat mardi prochain – jour sans audience – afin de prendre possession de leurs sièges et de prêter serment tout en refusant leurs autres demandes de libération totale et de report du procès.

Mardi, les cinq accusés seront transférés sous haute protection aux Cortes espagnoles et n’y seront que le temps « strictement nécessaire ». Leurs mouvements au sein de l’édifice seront restreints et surveillés par les forces de l’ordre afin d’éviter les fugues.

Toute proportion gardée, le seul précédent en Espagne date de 1989 alors qu’un ex-membre de l’ETA avait profité d’un permis spécial pour prêter serment en tant que nouveau député. Il s’était enfui pendant près de 10 ans.

About Redacteur Meguetan infos

Open

X