Accueil / ACTUALITÉS / Energie pour tous à l’horizon 2030: le SE4ALL se fixe un objectif de 87%

Energie pour tous à l’horizon 2030: le SE4ALL se fixe un objectif de 87%

La Direction nationale de l’Énergie (DNE) a organisé, hier jeudi 7 février 2019, à l’hôtel Salam de Bamako, l’atelier équipe pays de validation de l’ébauche du prospectus d’investissement du programme d’action de l’initiative Énergie durable pour tous (Substainable Energy For All) «SEforALL» du Mali.

La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme THERA Aminata FOFANA, directrice nationale de l’Énergie, en présence de son adjoint Adama Yoro SIDIBE, point focal « SE4ALL » ; de Théo AUDIGIER, chef de projet Société française de réalisation, d’étude et de conseil (SOFRECO), On y notait la présence de plusieurs responsables de services en charge des énergies renouvelables.
L’initiative Énergie durable pour tous (Substainable Energy For All) «SEforALL» du Mali a été lancée en 2011 par les Nations unies, avec trois objectifs majeurs à atteindre à l’horizon 2013. Il s’agit de: parvenir à l’accès universel à l’énergie ; doubler le taux global d’amélioration de l’efficacité énergétique; et doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial. En effet, 80 pays (dont une quarantaine en Afrique) ont adhéré à cette initiative et plusieurs organisations dédiées ont été créées aux niveaux mondial et régional.
Pour la directrice nationale de l’Énergie, notre pays ne pouvait pas rester en marge de cette initiative, lorsqu’on considère les nombreux défis auxquels le secteur de l’énergie fait fac: le faible taux d’accès à l’électricité, avec un taux de 42% au niveau national ; la prépondérance de la biomasse (bois et charbon de bois), plus de 77% de la consommation totale d’énergie suivent après les produits pétroliers 18% et l’électricité 5% ; la demande en forte croissance avec une moyenne de 10% par an ; l’insuffisance de l’offre énergétique ; la part importante du thermique dans le mix énergétique (42% en 2017).
Selon Mme THERA Aminata FOFANA, pour relever ces défis communs à plusieurs pays en particulier ceux d’Afrique, et de contribuer à l’atteinte des objectifs de SEforALL, des efforts et actions coordonnés ont été engagés aux niveaux mondial et national.
C’est dans ce cadre que les Etats membres de la CEDEAO, avec l’appui du Centre des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (CEREEC) ont élaboré leurs Plans d’action nationaux en matière d’énergies renouvelables (PANER) et d’efficacité énergique (PANEE), ainsi que les Programmes d’actions de l’énergie durable pour tous (SE4ALL) pour coordonner les efforts et contribuer à l’atteinte des objectifs de SE4ALL.
Le prospectus d’investissement, a indiqué Mme THERA, est un outil d’opérationnalisation du programme d’actions SE4ALL du Mali.
Aussi, donne-t-il les opportunités d’investissement avec suffisamment de détails pour attirer l’attention des investisseurs potentiels.
L’élaboration dudit prospectus, a-t-elle précisé, a été rendu possible grâce au financement de la BAD qui a recruté le Consultant SOFRECO.
Le travail effectué a permis d’identifier et répartir les projets bancables en 3 phases : pour le court terme (2019-2021) ; le moyen terme (2022-2026) et le long terme (2017-2030) avec une forte implication du secteur privé.
Ainsi, le SE4ALL Mali se fixe comme objectifs en matière d’accès à l’énergie en 2020 : le taux d’électrification national (63,4%), urbain (90%), rural (52%) ; 34,3% de la population ont accès au butane ; 44% de la population a accès aux équipements propres de cuisson.
Quant à l’horizon 2030, il s’agit d’atteindre, pour le taux d’électrification national, 87% soit (urbain 100%, rural 81,5%) ; 62,5% de la population ont accès au butane ; 82% de la population ont accès aux équipements propres de cuisson ; 10 000 plateformes multifonctionnelles.
Par Sékou CAMARA
Info-matin

About Redacteur Meguetan infos

Open

X