Accueil / ACTUALITÉS / Edito : Et si ces marcheurs se trompaient de combat !!!

Edito : Et si ces marcheurs se trompaient de combat !!!

Au Mali actuel, s’il y a réellement une lutte incombant directement aux musulmans sans risque d’être traité d’hybrides, c’est bien la lutte contre cette appellation “Djihadistes”  que les terroristes se font appelé tout en ternissant l’image de l’ISLAM, religion de paix et de la concorde.

Loin d’avoir l’intention de barrer la route aux musulmans à s’impliquer dans la vie de la nation, il demeure incontestable qu’au moment même où la réputation de la religion musulmane est plus que jamais menacée de façon directe ou indirecte, marcher pour le départ d’un Premier Ministre au Mali est sans ambages une lutte vaine pour ne pas dire une lutte  sans objectif religieux aucun.

Il y a de cela plusieurs années que, le djihadisme, qualificatif de la bonne pratique de la religion musulmane au sens étymologique, devient de plus en plus une appellation péjorative car utilisée par des terroristes bandits tout en se cachant derrière la religion musulmane et satisfaire leurs sales besognes. Face à l’existence d’une telle réalité la priorité doit être autre chose pour les adeptes musulmans que de marcher pour le départ d’un simple Premier Ministre (nommé).

A cet effet s’il y a primordialement une lutte à mener par les  musulmans au Mali actuel, elle demeure inéluctablement celle contre les terroristes qui se donnent l’appellation djihadiste dans le seul souci de se réclamer à la religion musulmane. Egalement lutter contre le fait que certains medias nationaux et internationaux reprennent malheureusement cette appellation à longueur de journée pour qualifier ces bandits terroristes.

Au lieu de marcher inopportunément avec des critiques stériles partisanes dénudées de tout objectif musulman, ces marcheurs pour le départ d’un tel, doivent marcher pour que ces médias internationaux et nationaux cessent de reprendre l’appellation « djihadiste » à longueur de journée pour qualifier les “Terror-makers” terroristes, toute chose qui leur sert de se faire des renommés de par le monde et au grand détriment de la réputation de la religion musulmane.

Attribuer l’appellation djihadisme au terrorisme est belle et bien une apologie faite aux terroristes, toute chose encourageant d’autres sales  pratiques éternellement. Que ces marcheurs pour le départ d’un simple Premier Ministre ne se trompent pas de lutte, la vraie et noble  lutte pour la religion musulmane demeure au préalable,  la lutte pour  son embellissement vis-à-vis de l’humanité toute entière.

Dognoume DIARRA  

Le Péon

 

About Redacteur Meguetan infos

Open

X