Accueil / ACTUALITÉS / Affaire kadiatou Dembélé: Koulikoro mise à feu par les renforts de la police. .
boitier-gaz-lacrymogène

Affaire kadiatou Dembélé: Koulikoro mise à feu par les renforts de la police. .

L’intervention des renforts d’hier après-midi pour disperser les jeunes de Koulikoro qui avaient pris d’assaut le commissariat de police a causé d’énormes dégât dans la ville. Après avoir dispersé la foule compacte de jeunes qui ont assiégé le commissariat pendant plus de 3 heures, comme cela se devait, les policiers vénus en renfort  de Bamako, les éléments se sont livrés à une chasse à l’homme  en tirant sur tout ce qui bouge  avec des gaz lacrymogène dans les rues.

téléviseur-écrasé-gaz-lacrymo-Koulikoro
Un téléviseur victime par du gaz lacrymogène

Dans cette chasse poursuit, les quartiers plateau I et III en ont énormément souffert de cette débandade policière. La famille Niaré près de la mosquée du plateau 3 a pris feu à cause d’une boite de gaz qui a chuté sur de la paille encaissée sur le toit de la maison. La protection civile est intervenue pour aider les voisins à éteindre le feu. Mais plus de peur que mal, aucune perte en vie humaine n’a été signalé ni de dégâts énormes. Dans la famille Koïta  voisine, les boites sont tombées au seuil de la maison, une autre sur la cage du groupe électrogène qui alimente la maison. Là rien n’a pris feu heureusement. Mais 3000 mètres de là, un vendeur de friperie a reçu un projectif qui consuma une partie de ses expositions. Non loin de là, les projectiles sont pénétrés dans une maison et pulvérisent l’écran d’un poste téléviseur dans le salon et suffoqué un bébé qui dormait à l’intérieur. La famille Sangaré près de la Banque of Afrika a été cramée par les mêmes tires de gaz. Les dégâts ne sont pas jusqu’ici estimés. Les jeunes n’ont ne se sont pas pourtant laissés faire. Ils ont riposté en érigeant des barricades sur les grands axes de la ville. Ce qui va entrainer une bataille arrangée entre jeunes et policiers durant plusieurs heures.  Dans cette batailles plusieurs motos ont été saisies  et mis en fourrière au commissariat de police. Voilà une infime partie de ce sombre tableau peint dans la ville de Koulikoro ce dimanche par cette intervention du renfort venu de Bamako pour appuyer les éléments de Koulikoro en infériorité numérique.

Trace-gaz-sallon-Maison-Koulikoro
                Trace du gaz dans le salon d’une famille

Ce comportement des policiers a exacerbé la tension dans la ville de Koulikoro. Une situation que les jeunes  et le reste de la population de la capitale du Méguetan  ont redouté de toute  énergie. Car cette réaction a dépassé les entendements. Pourquoi, les policiers ont dépassé la limite du commissariat et poursuivre  les gens dans les rues, à centaines de kilomètres ? si les jeunes se sont manifestés pour montrer leur mécontentement par rapport à une situation qui n’ont pas digérer concernant l’assassinat de la jeune femme, et si la police est dans son droit de demander renfort pour sécuriser ses arrières, la population se doit de se faire épargné par cette détestable frappe que les éléments de renfort ont occasionné.

Nayté

About nayte

Open

X