Accueil / ACTUALITÉS / Affaire des 50 millions au HCIM : Le Gouvernement décline toute intention d’influencer !

Affaire des 50 millions au HCIM : Le Gouvernement décline toute intention d’influencer !

Pour couper court aux rumeurs qui enflaient suite à la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, relative à l’appui financier proposé par le Gouvernement pour la tenue de la journée de prière pour la paix et la cohésion sociale au Mali, le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Porte-parole du Gouvernement, Amadou Koïta, a animé avant-hier samedi un point de presse au Centre D’Informations Gouvernementales du Mali (CIGMA) pour éclairer la lanterne des uns et des autres sur le bienfondé de la démarche du Gouvernement.

Soutenir toute action allant dans le sens de la paix et la cohésion sociale, est une priorité pour le Gouvernement en cette période cruciale pour notre pays. Le Gouvernement à travers le ministre porte-parole reconnait avoir octroyé un soutien moral et financier au Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) pour l’organisation d’un rassemblement de recueillement et de prière pour le Mali. « Le Gouvernement l’a fait par le passé pour d’autres évènements et activités du HCIM, comme pour d’autres organisations qui œuvrent à la consolidation de la cohésion sociale, de la démocratie et du vivre ensemble dans notre pays » a précisé le ministre Koïta.

Le ministre porte-parole par la même occasion a rappelé que le Gouvernement est quotidiennement l’objet de sollicitations pour divers appuis émanant d’une variété d’organisations maliennes. Selon le ministre Koïta en répondant à ces demandes d’aide, il n’a jamais été question que de geste de solidarité envers ces organisations qui ne sont pas toujours dotées de budget de fonctionnement conséquent. « Il n’a donc jamais été dans l’intention du Gouvernement de tenter d’influencer quelque responsable d’aucune organisation » a- t – il précisé d’un ton franc.

De la même manière il dit que le Gouvernement prend acte du fait que la rencontre du HCIM d’hier dimanche ne requiert pas d’assistance financière et à même temps formulé ses vœux de réussite à la rencontre, dédiée à la prière pour la paix dans notre pays. Avant de terminer au nom du Gouvernement, il a lancé un appel à l’ensemble des personnalités publiques au sens de la responsabilité, à savoir raison garder et plus particulièrement aux sentinelles morales que sont les leaders religieux, les chefs coutumiers, les leaders d’opinions et responsables à divers niveaux.

Par Jean Joseph Konaté

About Redacteur Meguetan infos

Open

X