Accueil / ACTUALITÉS / Koulikoro: Les acteurs de la santé en conclave sur la chimio-prévention saisonnier 2019.
IMG_20190417_111145

Koulikoro: Les acteurs de la santé en conclave sur la chimio-prévention saisonnier 2019.

Plus de 200 millions de nouveau  cas de paludisme ont été enregistrés  avec plus de 440 mille décès en 2016. C’est ce qui  ressort de l’atelier démarré  le (15/04/3019) sur  la micro planification et de formation des formateurs sur le module de la campagne de la chimio prévention saisonnier 2019. Cet atelier vise à informer et orienter les acteurs régionaux de la santé et des districts sanitaires sur l’organisation et les directives de la chimio prévention saisonnier. Une cinquantaine d’acteurs participent à cet atelier organisé par la direction régionale de la santé avec l’appui du fond mondial et PSI. L’atelier dure 5 jours.

Depuis lundi s’est ouvert un atelier de 5 jours sur  la micro planification et de formation des formateurs sur le module de la campagne de la chimio prévention saisonnier pour l’année 2019. Sont concernés par cette activité, les acteurs de santé régionaux notamment la direction régionale, les districts de santé de la région dont 9 présents.  Il s’agit à travers cette rencontre de 5 jours de former ou de mettre à niveau les formateurs régionaux et des districts sur l’ensemble des volets de la chimio prévention saisonner (CPS),  notamment  la coordination, la communication, la distribution des médicaments et la gestion des données entre autres d’une part. D’autres parts la rencontre vise également  une élaboration des micros plans et les budgets par volet et par district sanitaire pour la CPS de cette année. Tout ce qui conduit à une orientation judicieuse des acteurs régionaux et des districts sur une meilleure organisation et directives de la CPS dans la région de Koulikoro. Durant les 5 jours les participants (acteurs) se pencheront des modules sur les généralités du paludisme et description de la CPS, la pharmacovigilance lors des CPS, la communication interpersonnelle et les communications pour un changement de comportement social, l’analyse des paramètres du micro plan…

Des activités au cours desquelles, les participants emploieront   des travaux de groupes, les présentations,  des plénières et des discussions et des exercices pratiques comme méthodologies de travail.

Tout ce qui  concourt à lutter efficacement contre le paludisme au Mali. Rappelions qu’en 2016, les formations sanitaires ont enregistré un total de 2 313 175 cas de paludisme soit 32% des cas de motif de consultation dont  1 658 982 cas simples et 654 193 cas graves avec 1 344 décès  soit un taux de létalité de 0, 58%.

Nayté

About nayte

Open

X