Accueil / ACTUALITÉS / Pourquoi on ment au président de la république ? : «  L’attaque contre le camp militaire de Koulikoro   ne visait  pas Bamako mais plutôt les forces  européennes de l’EUTM ».
ibk56-678x381

Pourquoi on ment au président de la république ? : «  L’attaque contre le camp militaire de Koulikoro   ne visait  pas Bamako mais plutôt les forces  européennes de l’EUTM ».

 

Le malheur du peuple malien est que les réalités du Mali échappent au  premier responsable – Le président de la république.  Car autour de lui est formée une forteresse de conseillers et renseignement  qui ne lui font pas parvenir les réalistes et les vérités sur ceux qui passent réellement  par rapports aux différents mouvements qui tourmentent le Pays. Lui-même dans certaines de ses rares déclaration publiques a de fois affirmé qu’on ne lui a pas dit la vérité par rapport à telle ou telle ?

Dans une intervention audio de  Aboubacar Y Doucouré de la plateforme des jeunes musulmans  qui circulent sur les réseaux sociaux en date du 8 Avril, publiée par Amara Bathily rapportant  sur  la rencontre entre le président de la république et les leaders religieux après la sulfureuses marche du Vendredi 05 Avril. Le chroniqueur signale dans sa rhétorique qu’au cours de cette rencontre avec les  chefs religieux, le président de la république a fait motion sur certains  slogans  de la marche qui réclamaient  le départ des forces étrangères du Mali, notamment BARKHANE et la MINUSMA. Des forces  qui selon lui ne sont pas des ennemis du Mali et dont la présence vise à renforcer la sécurisation de notre pays. Pour illustrer son intervention, selon toujours le  chroniqueur Doucouré, le président le locataire de Koulouba  a pris pour exemple illustratif ‘’l’attaque terroriste du 24 Février  perpétrée contre le centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro ‘’. Une attaque qui selon le président  visait  plus Bamako et non Koulikoro et les forces maliennes sont parvenues à dévier à partir de Koulikoro.

C’est là où ça  coince en réalité. L’attaque de Koulikoro pour toute personne avisée   se serait rendues à l’évidence que ce sont les forces de l’EUTM logées dans le camp Sada Sy qui étaient les cibles principales visées par les terroristes. Que le président de la république se retrouve dans une telle confusion « c’est qu’il y a mal donne ». C’est que  le premier responsable du pays est mal conseillé par ceux-là  à qui il fait religieusement confiance dans l’exercice sa mission.

La nuit de l’attaque du 24 Février à Koulikoro, ce sont les forces de l’EUTM qui ont abattu les terroristes à bord des 2 véhicules PIK UP. Ce soir-là aucune force malienne et aucun responsable militaire malien n’étaient sur place selon nos informations. Là-dessus,  ce qu’il faut signaler c’est que  depuis l’installation des terroristes dans le cercle de Banamba dans la région de Koulikoro en novembre 2018 et qui a couté la fermeture des écoles, les terroristes auraient  signalé haut et fort qu’ils seraient jusqu’à Koulikoro.   Pourtant  les hautes  autorités militaires avaient tout le temps été informées de cette dérangeante information. « Quelles ont été les dispositions militaires sérieuses  prises pour éviter ce drame ? »

D’où vient donc  ce plaisir machiavélique, pour certains responsables chargés d’informer avec précision,   le président de la république sur l’évolution sécuritaire,  en montant ce mensonge  grotesque,  faisant croire que l’attaque de Koulikoro était destinée à Bamako.

Il y eu des attaques ciblées contre Bamako notamment l’Hôtel Nord Sud, l’hôtel Kangaba et autres qui ont coûté la vie des personnes humaines. Les commendataires de ces attaques  ont studieusement mené ces attaques sans résistance et  sans transition par aucune autre  localité du Mali.

Il appartiendra  donc au président de la république de revoir la composition de sa forteresse de renseignement, dont l’efficacité est carrément mis en  doute depuis un certain moment.

Nayté

About nayte

Open

X