Des médecins taïwanais ont trouvé des abeilles vivantes dans l’œil d’une femme, se nourrissant de ses larmes.

He, 29 ans, s’était rendue chez le médecin en s’attendant à être traitée pour une infection oculaire, mais elle a été horrifiée de découvrir quatre abeilles vivant sous sa paupière.

Les médecins de l’hôpital universitaire Fooyin à Taiwan ont réussi à retirer les quatre abeilles de son canal lacrymal.

Lors d’une conférence de presse, le directeur de l’ophtalmologie de l’hôpital, le Dr Hung Chi-ting, a déclaré : « J’ai vu quelque chose qui ressemblait à des pattes d’insectes, alors je les ai sortis lentement sous un microscope, un à la fois, sans endommager leur corps ».

 

Selon les médias locaux, He nettoyait la tombe d’un membre de la famille, arrachant quelques mauvaises herbes quand elle a senti que quelque chose était entrée dans son œil.

Supposant que c’était de la terre, elle a lavé son œil avec de l’eau, mais plus tard dans la soirée, son œil a commencé à gonfler et elle a senti une douleur vive sous sa paupière.

La vue de la jeune femme et la vie des abeilles auraient été sauvées par le fait qu’elle ne se frottait pas les yeux, ce qui est assez incroyable quand l’on imagine à quel point elle devait être mal à l’aise.

Les abeilles, connues sous le nom de Halictidae, mais populairement appelées « abeilles à suer », sont attirées par la transpiration humaine et peuvent être trouvées partout dans le monde. Bien qu’elles ne soient pas connues pour être des abeilles agressives, elles peuvent piquer si on les touche.

Selon le Docteur Hung, ces abeilles sont souvent trouvées dans les montagnes et près des tombes, ce qui expliquerait comment He est entrée en contact avec ces insectes.