Accueil / ACTUALITÉS / La Diva Oumou Sangaré, lauréate du “Prix Aga Khan de Musique 2019” “Je dédie cette distinction à tous les Maliens, en l’occurrence les Peulhs et les Dogons pour une meilleure cohésion telle que léguée par nos aïeux”
oumou-sangare-artiste-chanteuse-malienne-laureate-prix-aga-khan-musique-2019

La Diva Oumou Sangaré, lauréate du “Prix Aga Khan de Musique 2019” “Je dédie cette distinction à tous les Maliens, en l’occurrence les Peulhs et les Dogons pour une meilleure cohésion telle que léguée par nos aïeux”

Le Mali a encore été honoré à travers le prix Aga Khan Music Awards 2019, à travers Oumou Sangaré, qui en est la lauréate. Le Prix  a été remis par le président portugais en présence du Prince Aga Khan. Créés en mars 2018 par son Altesse l’Aga Khan, les Prix éponymes de Musique, qui s’accompagneront d’une dotation de 500.000 dollars, récompensent la créativité, l’engagement et les initiatives tenant de l’exceptionnel en matière d’interprétation, de création, d’enseignement, de préservation et de revitalisation de la musique dans les sociétés du monde entier parmi lesquelles les musulmans ont une présence significative.

La cérémonie de remise des prix de cette première édition s’est déroulée pendant trois jours à Lisbonne, au Portugal, du 29 au 31 mars. Neuf (9) lauréats ont été récompensés pour leur performance dans divers domaines, dont la création musicale, l’éducation et les contributions remarquables et durables à la musique.

Les neuf lauréats et les 14 finalistes étaient originaires de 13 pays différents d’Asie, d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Europe et d’Amérique du Nord et incarnent diverses formes de réussite professionnelle.

La chanteuse malienne, Oumou Sangaré, communément appelée ‘‘la Diva du Wassoulou »figurait parmi les neuf lauréats, dans la catégorie  »Contributions remarquables et durables en faveur de la musique ». Oumou Sangaré, célèbre chanteuse et parolière malienne, connue pour son engagement en faveur de la formation et du développement de la carrière de jeunes musiciens, lors de la réception du prix, a déclaré « Je dédie cette distinction à tous les Maliens, en l’occurrence les Peulhs et les Dogons pour une meilleure cohésion telle que léguée par nos aïeux. Toutes les ethnies du Mali sont de même père et de même mère. Alors, restons soudés car nous avons le même sang! Que la paix règne dans notre pays! »

Signalons que Ballaké Sissoko, joueur de kora et compositeur malien qui a su développer l’art de la kora au travers de moyens créatifs et novateurs tout en restant fermement ancré dans la tradition, est aussi un des lauréats.

Les Prix Aga Khan de Musique (AKMA) émanent du travail de l’Initiative Aga Khan pour la musique (AKMI), un programme interrégional d’enseignement musical et artistique qui organise des représentations et des activités de sensibilisation, de tutorat et de production artistique dans le monde entier. Mise en place en 2 000, afin de soutenir les musiciens et les enseignants de musique talentueux, qui œuvrent pour préserver, transmettre et développer leur patrimoine musical sous des formes contemporaines, l’AKMI a commencé à travailler en Asie centrale, puis a élargi ses activités de développement culturel pour inclure des communautés artistiques et des publics au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie du Sud.

L’Initiative favorise la revitalisation du patrimoine culturel, à la fois comme source de revenus pour les musiciens, et comme moyen de renforcer le pluralisme dans les pays où il est confronté à des contraintes sociales, politiques et économiques.

B DIABATE

Source: l’Indépendant

About nayte

Open

X