Accueil / ACTUALITÉS / AGR: La directrice régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille rend visite jardin Biologique des femmes de la coopérative JIGIYA de Kolèbougou.
DSC_0168
photo de famille de la visite

AGR: La directrice régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille rend visite jardin Biologique des femmes de la coopérative JIGIYA de Kolèbougou.

Suite à diffusion d’un  magasin vidéo sur les femmes maraichère de Kolèbougou travaillant dans la production des produits bios, Mme Bocoum Awa Guindo la directrice régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille n’a pas tardé à réagir. Accompagnée du chef de division femme et le chef du service local de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, ont rendu visite  hier 03/04/2029 aux braves femmes de la coopérative JIGIYA de Kolèbougou dont il est question. Cette visite visait pour la directrice de toucher du doigt les conditions de travail et les difficultés dont les femmes sont confrontées.

Au cours des échanges, les femmes de la coopérative ont énuméré les acquis et les contraintes. Parmi les acquis, les braves Dames ont affirmé qu’elles travaillent en synergie dans la production et dans la commercialisation des produits maraichers bio. Une activité dans laquelle, elles travaillent depuis 18 ans. Elles ont précisé qu’elles disposent d’une motopompe qui leur facilite l’accès à l’eau. Les Dames avouent que la parcelle de culture ne leur appartient pas mais qu’elles n’ont aucun problème avec le propriétaire. La collaboration est franche et la solidarité est toujours de  même durant les 18 ans de vie commune  dans le travail du maraichage.

Cependant, les femmes de la coopérative ont exprimé certains soucis et contraintes. Ce qui résume entre autres, du manque pour elles d’un  point de vente de leurs produits. Parce qu’elles n’entendent s’associer aux  autres produits maraichers non biologiques. Pour cela elles ont recommandé à la directrice et à ses collaborateurs de les aider à trouver un point de vente afin qu’elles puissent contribuer à l’épanouissement de la santé.  Un autre problème confronté réside au niveau du matériel de travail dont elles ont ardemment besoin, mais aussi  l’agrandissement de l’espace de culture.

DSC_0163
                                  visite de parcelle

En fin de visite, la directrice régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille s’est exprimée : « Je suis heureuse de constaté que dans la ville de Koulikoro qu’il y a des femmes maraichères qui travaillent dans l’agriculture carrément biologique. Elles utilisent des produits  naturels pour le développement de la plante.  Ce qui  peut contribuer à  résoudre beaucoup de   problèmes de santé dont on est confronté aujourd’hui liés à  la consommation des intrants chimiques utilisés dans la production des produits agricoles. En tout cas nous  seront  leur porte-parole pour l’écoulement de leurs  produits »,  a elle signalé. La directrice a invité, la population à revenir sur la consommation des produits biologiques pour fortifier notre santé.

Quant à Fanta Coulibaly, la président de la coopérative JIGIYA, elle s’est vivement réjouit de la visite de la directrice et de ses collaborateur au sein de leur jardin. Elle a profité pour demander à la directrice et aux autorités locales et régionales  de les aider à trouver un point de vente pour leurs produits maraichers biologiques.

Il faut rappeler que les femmes de la  coopérative JIGIYA du quartier Kolèbougou de Koulikoro sont investies dans la culture biologique depuis 18 ans. Elles sont une trentaine à travailler sur une parcelle d’environs un hectare. Leurs produits sont vendus au marché de Koulikoro et à Bamako. Mais elles envisagent  de créer un marché purement BIO à Koulikoro.

Nayté

About nayte

Open

X