Accueil / A la une / Koulikoro : Situation dangereuse pour les nettoyeuses des voies publiques.
salubrite-ordure-proprete-balayage-balai
Image d'illusatration

Koulikoro : Situation dangereuse pour les nettoyeuses des voies publiques.

Les balayeuses des voies publiques adoptent actuellement des comportements qui affectent les usagers des grandes artères de la ville de Koulikoro. une situation qui peut s’avérer dangereuses pour  les employés, mais aussi pour les conducteurs d’engin  de toute nature.

Dans ont programme d’assainissement de la ville, la mairie de Koulikoro a engagé, les associations et groupements  féminins  pour le nettoyage des voies publiques dans la vision rendre la ville plus propre, mais également dans le cadre de l’embellissement de la commune urbaine. Si ces objectifs sont en passe d’être atteints, force est de signaler que les femmes engagées dans cette mission prennent progressivement une attitude que les usagers de la route jugent révoltante.

Mairie-Koulikoro
Mairie de Koulikoro

C’est dans l’après-midi notamment vers 16 heures, l’heure de la fin de la journée que cette activité se pratique généralement. Une période faste pour les usagers qui sont pressés  soit de rentrer à la maison soit pour aller achever quelques choses quelques part. Ce qui crée généralement un accrochage entre les balayeuses et les usagers. Le hic est que progressivement, les femmes prennent  des attitudes de refus de céder convenablement le passage aux conducteurs. Il arrive de fois,  aux conducteurs de klaxonner pour se faire un chemin parmi les bonnes dames qui n’ont d’yeux que sur ce qu’elles font. Ce comportement donne l’impression que les femmes sont dans la logique qui fait croire que le conducteur doit s’arrêter pour elles. « Il n’est pas fou, il me voit ». Un comportement  qui met ces employées dans une situation périlleuse dans leur travail.

On admet que ces femmes sont des mères de famille presser de rejoindre leurs foyers  pour d’autres tâches  ménagères, mais il faudrait-il qu’elles respectent des mesures sécuritaires pour d’un part se protéger elles-mêmes, mais aussi pour couvrir leurs employeurs.

Il revient à l’employeur (la mairie ou autres)  d’organiser des séances de formation pour la sécurité de ces femmes parmi lesquelles certaines n’ont aucune notion de la circulation routière, mais d’autres  qui sont inspirées par un comportement égocentrique. Mais avant une sensibilisation s’impose.

Nayté

About nayte

A voir aussi

500_F_31722227_8YFUGgo3tBjivmuBqecS0R9wZtwlyaLw

Koulikoro: Interdiction de circuler sur la voie principale pour les gros porteurs.

Bientôt la circulation sera interdite aux camions  gros porteurs sur la route nationale 27 qui …