Accueil / ACTUALITÉS / L’abandon de l’excision dans 75 villages de la région de Koulikoro: 40 265 personnes touchées par le théâtre forum
présidium-séance
présidium de la séance

L’abandon de l’excision dans 75 villages de la région de Koulikoro: 40 265 personnes touchées par le théâtre forum

 

Les activités de communication pour le changement de comportement liées à l’abandon de la pratique de l’excision et autres pratiques néfastes, notamment le mariage précoce des filles, à travers un théâtre forum ont été lancées dans la commune de Sébécoro 1 dans le village de Missira à 35 Km de Kolokani. C’était le samedi le 3 novembre dernier, en présence du sous-préfet de Kolokani, Yaya Doumbia, de la Directrice Régionale de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Bocoum Awa Guindo accompagne d’une forte délégation des servies régionaux.

La région de Koulikoro est la 2ème région en termes de taux de prévalence des MGF/Excision. Selon le MICS 2015, 97% des femmes de 15 à  49 ans et 78 % des filles de 0 à 14 ans de Koulikoro sont excisées. Ces taux de prévalence sont supérieurs à ceux du niveau national. La même région se trouvent être aussi en 2ème position en matière de mariage d’enfants avec un taux de prévalence de 58% des femme de 15 à 49 ans mariées avant 18 ans et 20% des filles mariées avant 15 ans selon MICS 2015.

Malgré les différences efforts entrepris par le gouvernement depuis plus de trente ans, force est de constater que l’excision et  les mariages d’enfants sont des pratique ancestrales qui restent ancrées dans les coutumes des populations de notre région. Certaines autorités coutumières et parents, de façon clandestine, mettent tout en œuvre pour pratiquer l’excision ou marier précocement leurs filles par méconnaissance des méfaits de ces deux pratiques à court, moyen et long terme. C’est dans ce cadre que la Directions Régionale de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille a initié l’approche sur le théâtre forum afin de mieux toucher les différentes cibles dans le but de changer leur mentalité en matière de lutte contre l’excision.

Selon la Directrice Régionale de la PFEF, Bocoum Awa Guindo, L’extrême sensibilité de la question doit nous amener à réfléchir sur les méthodes et canaux que nous utilisons pour le changement de comportement recherché est la raison pour laquelle son service a envisagé une série de productions de théâtre forum dans le cercle de Kolokani financé par l’UNICEF. Elle ajoute que, le théâtre au-delà de l’aspect distractif est un véritable moyen d’éducation et de sensibilisions. Pour elle, il vise à favoriser le dialogue social sur les causes et les facteurs perpétuant la violence à l’égard des femmes et des jeunes filles au Mali, en particulier l’excision et le mariage d’enfants. D’après elle ces pratiques seront discutées à travers une approche ludoéducative dont les objectifs sont le respect des droits humains et l’autonomisation des filles et des femmes. Pour elle, le théâtre forum a un but précis : éduquer les masses en leur présentant leur propre reflet. Et Mme Bocoum d’jouter : « l’abandon de ces pratiques néfastes nécessite une prise de conscience et une décision collective de renoncer à leur perpétuation, le dialogue sera ouvert au grand public, hommes et femmes. La DRPFEF de Koulikoro a jugé nécessaire d’organiser le théâtre forum dans 75 villages des communes de Sébécoro I (31 villages), Tioribougou (14 villages) et Massantola(30) dans cercle de Kolokani où intervient l’ONG TAGNE sur la communication interpersonnelle, sur financement de l’UNICEF. Les 75 villages repartis entre 3 communes seront couverts sur trois mois.

Le chef du village de Missira, le maire de Sébécoro 1, Matenin Diarra, les femmes, les religieux se sont tous engagés pour l’abandon des ces pratiques néfastes pour le bien être de leur fille. Quant au Sous-préfet de Kolokani, il a surtout salué cette initiative et réitéré le soutien et l’accompagnement du gouvernement à accompagné ce programme.

Ousmane Ladji Bamba.

 

About nayte

A voir aussi

Production énergétique au Mali : La nécessité d’aller vers les énergies renouvelables Production énergétique au Mali : La nécessité d’aller vers les énergies renouvelables

Le Projet d’Appui à la Promotion des Energies Renouvelable au Malin (PAPERM), en collaboration avec …