Accueil / ACTUALITÉS / GENRE: 141 communautés des régions de Koulikoro et Ségou s’apprêtent à déclarer officiellement l’abandon de la pratique de l’excision
Maire-commune-rurale-Sirakorola-Souleymane-Coulibaly-Tostan-Koulikoro

GENRE: 141 communautés des régions de Koulikoro et Ségou s’apprêtent à déclarer officiellement l’abandon de la pratique de l’excision

141 communautaires villageoises  des régions de Koulikoro et de Ségou  dans les zones d’intervention du projet de l’ONG TOSTAN qui se sont engagées à abandonner l’excision et les autres pratiques néfastes  s’apprêtent à tenir  une déclaration publique  devant l’opinion nationale et internationale officiellement  pour marquer leur engagement à  l’abandon total de ces pratiques. Dans le but de réussir cet évènement, des rencontres intercommunautaires se sont tenues respectivement les 19 et 20 octobre dans les villages de Ngomi dans ce cercle de Dioïla et à chôla dans le cercle Koulikoro. Ces différentes rencontres visaient à mettre en place une commission d’organisation et identifier les jours et les lieux d’un  panel qui réunira  les journalistes, mais aussi  de préciser la date  de la déclaration publique.  Plus de 200 personnes  ont pris part à chacune des 2 rencontres intercommunautaires.

Activité-réjouissance-ouverture-travaux-organisation-déclareation-publique-TOSTAN-Koulikoro-Chôla
Manifestation de réjouissance

Ce sont les élus locaux, les agents de facilitation, les responsables des coordinations des fédérations des communautés étaient présents à la rencontre.

L’ONG TOSTAN dans son projet « Accélération de l’Abandon de l’excision et les autres pratiques néfastes à Koulikoro » dans sa vision circonscrire 150 communautés à l’abandon de l’excision dans ses zones d’intervention dans 3 ans est parvenus est parvenue à obtenir l’engagement de l’abandon de 141 communautés dans une année. Cette réussite mérite une célébration.  C’est dans but de rendre publique ces différentes déclarations émanant de l’engagement des communautés,  devant l’opinion nationale et internationale que TOSTAN accompagne à travers cette activité, les communautés dans l’organisation de cette cérémonie de déclaration publique.

A NGomi comme à Chôla, les populations particulièrement les agents de facilitation et autres responsables engagés dans l’accompagnement du processus,  se sont mobilisés en nombres pour témoigner  leur participation. L’exercice consistait  à  choisir  2 dates qui marqueront cette déclaration : une date pour le panel qui regroupera les hommes de média et d’autres personnalités importantes et une autre  date de la déclaration publique. Selon Mamadou Lamine Traoré responsable du programme, TOSTAN n’impose rien aux communautés : « La date se veut par les communautés elles-mêmes,  elle ne doit pas  être une date imposée par TOSTAN ou par d’autres partenaires ».  Différentes sous-commissions ont été mise en place pour réussir cette rencontre comptant pour la déclaration officielle : l’accueil et hébergement, la commission restauration, sécurité, Protocol, santé et hygiène.

 

Activité-travaux-groupe
Travaux de Groupe

A la suite de ces commissions, 3 groupes de travail  ont été constitués   afin de réfléchir sur les dates et les lieux des activités suscitées. A l’issu des travaux de groupe, avec unanimités,  les dates du 28 a été choisi pour le panel et le  29 nombre 2018 pour la déclaration publique. En ce qui concerne, le choix des  lieux  des 2 activités, c’est la ville de Koulikoro qui a été choisie pour la tenue de la déclaration publique. En ce qui concerne le choix le   lieu du panel, il reste toujours en suspens pour réflexion. Tous les regards sont à présents orientés sur les 2 dates qui marqueront une forte influence sur la notoriété  et sur l’image de la région de Koulikoro

Cette déclaration publique révèle une importance capitale pour la région de Koulikoro qui classée par les régions du Mali où le taux de la pratique de l’excision et les autres pratiques néfastes sont les plus élevées au Mali. Il faut rappeler que ces activités s’inscrivent dans le cadre du projet « Accélération de l’abandon de la pratique de l’excision et les autres pratiques néfastes à Koulikoro » financé par la FNUPA.

Nayté et Adama Coulibaly Coul Disign

 

About nayte

A voir aussi

ELECTION PRESIDENTIELLE MALGACHE : Pendant que les candidats dénoncent, les observateurs de l’Union Européenne rassurent

Deux jours après l’élection du président de la République malgache (Madagascar), des contestations relatives à …