Accueil / ACTUALITÉS / Le coup de gueule des responsables du syndicat des exploitants de sable et gravier contre la croix rouge de Koulikoro.
Pecheurs-Sable_Fleuve-Niger_Bamako_IRD_0-vert

Le coup de gueule des responsables du syndicat des exploitants de sable et gravier contre la croix rouge de Koulikoro.

Le 06 septembre dernier a lieu le lancement du projet de secourisme nautique  de la croix rouge à Koulikoro. Plus d’une dizaine de jeunes de Koulikoro, Sikasso et de Bamako, ont bénéficié d’une formation en secourisme nautique  au compte de ce nouveau projet de la croix rouge Canadienne. Cette formation au bénéfice des jeunes secouristes   vise à constituer des unités de secouristes d’intervention dans les cours d’eau et autres endroit à risque majeurs pour sauver des vies.

Cependant, il ressort qu’à Koulikoro, les exploitants de sables et graviers qui ont leur vie liée aux activités du  fleuve Niger  ont été exclus de cette formation.   Aucun élément des différentes berges d’exploitation de Koulikoro, n’a malheureusement n’a pris part. Alors même que les travailleurs de ce secteur sont majoritairement les Bozo des hommes de l’eau,  venant essentiellement des régions centres et nord du Mali. Ce qui détermine une grande faille dans l’organisation de cette formation.

Dans une intervention, Bah Famanta, responsable Syndical  des exploitants de la Berge de l’ELEVAGE,  très remonté affirme que  la sélection des  bénéficiaires de cette formation a été péremptoirement mal faite. D’abords ce sont  essentiellement des enfants qui manquent de la vigueur nécessaire pour sauver et ils manquent  d’expérience de l’eau. Cela faudrait une importance  dans les critères de sélection.

Le deuxième dérapage selon lui est que ce sont les exploitants de sable  qui sont les plus concernés du faite que   ceux-ci  vivent  perpétuellement avec l’eau et par ricochet sont explosés à tous les risques recourant. On enregistre au moins un décès par noyade chaque mois. Selon l’intervenant, ce sont les exploitants qui devraient passer en première lame des choix. Si toute fois, un  nombre important des bénéficiaires était issu de ce secteur, cela résoudrait  le problème de retard dans les interventions et des vies peuvent être sauvées dans la promptitude.

Il a ajouté qu’il a été déçu lorsque c’est seulement le jour du lancement du projet que les syndicats d’exploitation de sable ont été mise au courant de la tenue de cette formation. Surtout que c’est  seulement  une colonne d’enfants inexpérimentés qui serviront à cette cause dans une immensité comme le fleuve NIGER.  Il a ce titre recommandé l’élargissement de la formation  dans le secteur de l’exploitation du sable et gravier qui emploie plus de 1000 personnes dans la commune urbaine de Koulikoro.

Nayté.

About nayte

A voir aussi

ELECTION PRESIDENTIELLE MALGACHE : Pendant que les candidats dénoncent, les observateurs de l’Union Européenne rassurent

Deux jours après l’élection du président de la République malgache (Madagascar), des contestations relatives à …